Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 14:39

« Vous n’avez pas de nouveaux messages. »

Eh merde ! Je n’en peux plus d’attendre que ce foutu répondeur persiste à ne pas vouloir changer de disque ! Je vais prendre les devants cette fois. Mes doigts glissent sur le petit clavier, comme ayant prit une conscience propre pour composer ce numéro. La sonnerie retentit, une fois puis deux puis trois… Je n’ai jamais été quelqu’un de très patient, pourtant j’attends jusqu’au moment où la voix métallique m’explique comment laisser un message pour raccrocher. On devait se voir ce soir, où peut-il bien être ? Quelle question. Je sais parfaitement où il est, il est encore une fois retenu entre les griffes du Monstre. Je me demande toujours pourquoi il reste auprès de cette femme, qu’il dit ne plus supporter depuis des années. Pourquoi se forcer à faire semblant, alors qu’il pourrait trouver le réconfort avec moi ? Je n’ai jamais aimé me cacher, pourtant il le faut maintenant. Je ne pensais pas être à cette place un jour, mais il faut bien que je me rende à l’évidence : je suis la maîtresse. Quel rôle détestable. Maman serait bien choquée de savoir ça, mais elle n’est plus là pour l’apprendre… Du coup elle le voit peut-être de là-haut, c’est encore pire. Je me sers un autre verre de vin et je vois ma mère au fond d’mon verre, comme dans la chanson. Finalement je vais arrêter de boire maintenant. Je m’étends sur mon lit, face vers le plafond froid et triste. Comme moi. Je n’attends pas qu’il me rappelle, ni qu’il m’écrive ni même qu’il vienne finalement mais bon Dieu qu’est-ce que j’aimerais qu’il le fasse quand même ! Chaque fois que je me retrouve dans cette situation, à l’attendre en sachant pertinemment qu’il ne viendra pas, mon cœur est dans un grand huit. Pourquoi la choisir elle et pas moi ? Elle, qui l’emmerde depuis bientôt 15 ans, qui ne sait rien faire à part la cuisine et la marmaille, qui le traite comme un moins-que-rien ? Pourquoi vouloir le garder auprès d’elle, comme une sangsue qui s’agrippe à sa proie pour ne plus jamais la relâcher, alors qu’elle dit le détester ? Quel paradoxe. Et moi dans tout ça je suis la laissée pour compte, la naïve qui espère encore et toujours qu’un jour il la quitte pour moi. Peu importe à quel point il me rend folle, combien le fait de devoir le partager ainsi me fait souffrir, à chacune de nos étreintes tout s’efface, il redevient le prince charmant en armure scintillante et me fait me sentir comme une princesse. Mais ce soir, à demi endormie sanglotant dans mon lit tellement grand et tellement vide, je n’ai plus envie de ça. Les bons moments sont vraiment merveilleux mais trop rares. Je ne veux plus être la 5ème roue du carrosse, j’aimerais devenir le premier choix de quelqu’un. Même si ce n’est pas lui. J’ai 45 ans, je suis surement trop vieille pour jouer à ce jeu-là. Alors cette nuit, accompagnée de ma bouteille de vin que je ne viderai pas, j’ai décidé d’arrêter. Mettre fin à cette relation est la meilleure des choses à faire, bien que ce soit aussi la plus difficile… Je l’aime c’est certain, d’un amour fou, inconditionnel mais parfois je doute de lui. Je ne peux plus vivre comme ça, par intermittence, je ne veux plus ! Mais comment faire pour supporter d’être seule ? Je n’ai personne, pas d’enfant, pas de frère ni de sœur, il ne me reste que ma mère et encore. Depuis toujours, j’ai cherché l’amour et je l’ai parfois trouvé. Il y a eu Brian, Alexandre, Jonathan, Samuel… Et maintenant Patrick. Et à chaque fois ça finit mal. Je ne peux pas croire que je m’apprête à quitter l’homme que j’aime, en général c’est moi qu’on quitte. Je finis par m’endormir, l’esprit torturé et assailli de questions. Au réveil ma tristesse s’est envolée, il ne reste plus que la colère. Je lui en veux. Je lui en veux de toujours oublier de penser à moi, je lui en veux pour toutes mes nuits passées dans l’ombre à l’attendre en vain. Il ne m’a pas appelé et n’a pas écrit non plus. Je lui laisse un message pour lui donner rendez-vous au restaurant habituel ce soir. Il doit venir, c’est maintenant que j’ai le courage de tout lui dire, demain ma détermination se sera peut-être envolée. Une fois arrivée là-bas, je vois qu’il est déjà assis à la table que j’ai réservée. Mon cœur tombe dans mon estomac, mes jambes flagellent et je tremble comme jamais. Je sens que je ne peux pas le faire, pourtant il le faut alors je ne m’écoute pas et le rejoins. Un sourire se dessine sur ses lèvres lorsqu’il me voit arriver.

- Bonsoir ma beauté. Comment vas-tu ? »

Je me crispe instantanément. Ce sourire, ce ton enjoué, je les aimais tellement et aujourd’hui ils m’exaspèrent. Comment peut-il faire comme si rien ne s’était passé ?
- Mal. Tu m’as abandonné, encore une fois. »

Son expression ne change pas, comme s’il ne sentait pas mon indignation. Ou pire, comme s’il s’en fichait royalement. Je ne peux pas supporter qu’il joue la comédie comme ça.

- Abandonné ? On n’avait pas convenu d’un rendez-vous que je sache.

- Comment ?! Dis-je en frappant du plat de ma main sur la table. Tu devais venir me voir, et encore une fois tu as trahi ta promesse ! J’en ai assez de tout ça ! »

Là, son sourire surfait s’efface enfin, et il semble s’énerver lui aussi.

- Écoute, tu sais que c’est compliqué non ? Tu le sais depuis le début, il faut l’accepter pendant le peu de temps que ça durera encore. Bientôt, le divorce… »

- Le divorce ? Le coupé-je. Arrêtes de me faire croire cette illusion stupide, je n’y crois pas. Je n’y ai jamais cru. C’est fini. »
J’ai les larmes aux yeux, mes doigts me brûlent mais je l’ai dit. Maintenant je pleure, je ne peux pas me retenir. Il ne réagit pas tout de suite, il semble lui falloir quelques temps pour assimiler ce que je lui ai dis.

- Juste comme ça, pour un rendez-vous raté ? Ça arrive à tout le monde non ? »

- Non Patrick, tout le monde n’a pas une femme qui le retient alors qu’il est censé en voir une autre. »

Étrangement, je dis ça de façon très calme et posée alors qu’il me regarde, lisant dans mon regard que c’est bel et bien une rupture définitive. Il se lève et part en vitesse, sans un seul mot, pas même un adieu. Je sais que je ne le reverrais plus jamais. Contre toute attente, je me sens soulagée et mon cœur est comme libéré d’un poids immense. Un nouveau chemin s'offre à moi. Je ne suis plus la maîtresse.

 

DSC_0081.JPG

Partager cet article

Published by Nais' - dans Écriture
commenter cet article

commentaires

clovis simard 03/11/2012 22:47


Voir Blog(fermaton.over-blog.com)No.20 - THÉORÈME des BULLES. - Systèmes dynamiques.

Nais' 04/11/2012 17:15



Bonsoir Clovis,
Merci pour cette publicité intempestive sur un article qui n'a rien à voir, je suis touchée !
Bonne soirée à vous.



Line 14/10/2012 21:55


merci de votre visite.


Que l'on ait été au courant dès le début ou non,soit on l'accepte en se disant, il a une femme avec laquelle il restera et moi je serai là pour le distraire , où alors on le quitte rapidement,
c'est une mauvaise position , être la seconde,


mieux vaut le quittter rapidement pour ne pas souffrir.


Cet homme vu son comportement était là pour le plaisir et rien d'auitre


bonne soirée

Nais' 14/10/2012 21:59



Merci à vous Line :)
Oui c'est sur, le quitter était surement la meilleure des solutions dans cette mauvaise situation !
Bonne soirée à vous aussi, à bientôt j'espère !



Mamie-joëlle 30/09/2012 10:52


Récit surprenant et réaliste.... Bravo Nais'.


Je trouve aussi la fin un peu... Rapide pour cet homme qui fuit... Mais ta réponse à Anna, pourrait suggérer une suite, non ???


J'espère que tu ne connaitras jamais ces chagrins... Beau dimanche !


Amitiés


 

Nais' 30/09/2012 11:36



Merci beaucoup Mamie Joelle :)
Oui c'est un peu facile pour lui n'est-ce pas? Une suite est à prévoir oui probablement, je la posterais surement sur ce même article pour être un peu organisée !
Moi aussi, merci ;)
Bon dimanche à toi aussi et à bientôt !
Bises !



Eva Scardapelle 26/09/2012 08:40


bonjour Nais'


je suis étonnée de ta capacité à exposer si justement ici les sentiments d'une femme dans une situation que tu n'as pas due connaître et je te félicite....vraiment. Il y a juste la fin qui est,
dans la vraie vie, beaucoup plus torturée, douloureuse que cela...."normalement" ;-))


quant au thème du texte : L'amour est un sentiment complexe. Croire qu'il ne s'arrête qu'à un statut (marié par ex), c'est se leurrer. Après on peut lutter mais c'est pafois impossible de le
faire. Après cet homme n'est peut être pas amoureux et cherche en sa maîtresse quelque chose que sa femme ne lui apporte plus et pas forcément que du sexe, cela peut être de la discussion aussi,
de l'écoute, de la compréhension...Mais quand il y a de l'amour des deux côtés les séparations ne se font pas si facilement et les deuils sont à faire. Choisir entre deux femmes ou deux hommes
(car l'inverse arrive aussi de plus en plus), ce n'est pas évident. Il est difficile de quitter quelqu'un avec qui vous avez des enfants, avec qui vous partagez une situation matérielle, parfois
même une situation professionnelle...


Ces situations là arrivent également. On croit parfois que les maîtresses sont forcément utilisées à des fins sexuelles par exemple, c'est un peu simplifié un problème un peu plus complexe dans
certaines situations.


enfin, il y a des femmes qui préfèrent rester une "bonne" maîtresse plutôt que de devenir une "mauvaise" épouse, d'autres qui ont peur de l'engagement et se satisfont de cette situation qu'elles
ne vivent pas forcément bien au jour le jour malgré tout.


D'autres qui ne se permettent pas une relation normale parce qu'elles n'ont pas confiance en elles, elles pensent qu'elles n'y ont pas droit. Que déjà être la maîtresse de quelqu'un c'est déjà
quelquechose de bien.


Dans tous ces cas, ces femmes reproduisent plus d'une fois ces situations, et même si parfois elles en souffent, il ne faut pas oublier que c'est LEUR choix. Que l'homme dans l'histoire n'est pas
forécement un salopard, qu'elles ne sont pas forcément des victimes.


Là où il y a victime ou risque c'est pour la femme qui attend vraiment une autre relation et qui fait face à quelqu'un qui lui ment en lui promettant une liberté qu'il n'aura pas.


Dans ton texte, ton héroïne fait le bon choix car manifestement cet homme n'en a rien à fiche d'elle....inutile de perdre son temps avec quelqu'un qui ne lui apporte plus rien...ce n'est pas
toujours le cas, heureusement...et parfois certaines relations extra conjugales se terminent "bien" ou durent dans le temps car les deux parties y trouvent leur compte..


Je pense toujours que dans l'amour l'autre n'est jamais acquis, que l'on peut rencontrer d'autres personnes qui nous fascinent et pour qui on éprouve des sentiments violents, que ces personnes
soient mariées ou non, car avant d'être "la femme ou le mari de", on est avant tout une personne avec des sentiments, des instincts, des envies, une personnalité...


voilà, bravo encore pour ton texte !


biz biz !


Eva

Nais' 28/09/2012 21:01



Bonsoir Eva :)
Non je n'ai heureusement pas connu cette situation terrible ! J'ai essayé comme d'habitude de me mettre à la place et de décrire ce que je penserais moi ^^ Oui la fin est rapide dans le sens ou
je voulais juste écrire ce moment-là et ne pas continuer. Je sais bien que le personnage déprimera pendant les jours suivants, mais sur le coup elle se sent soulagée voire liberée.
Je suis bien d'accord avec toi : l'amour est complexe. Tout ce que tu décris là est très juste, bien que je n'y connaisse pas grand chose je comprends...
Oui, nous ne nous définissons pas que comme "femme de... mari de..." effectivement rien n'est jamais acquis !!
Merci beaucoup, ca me touche venant de toi :)
Bises, à bientôt j'espère :)



Reinette77 23/09/2012 18:07


situation bien contée.


bonne soirée

Nais' 23/09/2012 19:48



Merci beaucoup Reinette :)



Ma Bulle

  • : Dans ma Bulle
  • Dans ma Bulle
  • : Bienvenue dans ma bulle ! Contenu évolutif selon mes humeurs, mélange de petits textes, de photos, parfois de blabla inutile (c'est un blog tout de meme ^^)... Enjoy!
  • Contact

Bienvenue sur ce blog, j’espère que ton passage te plaira et, si c’est le cas, que tu laisseras ta trace ici :) Ah et n'hésites pas à t'inscrire à ma newsletter :)

Bonne visite !

Catégories